⟵ Retour

Démagogie quand tu nous tiens ! Le Maire sortant et la réforme des retraites


L’Union du 29 janvier titre « le maire de Reims soutient les Avocats » et de reprendre les déclarations bienveillantes du maire-candidat devant le barreau lors de la cérémonie des vœux opportunément organisée à l’hôtel de ville.

L’art de plaire semble passer par le fait de dire à chacun ce qu’il a envie d’entendre, sans avoir peur de tromper ni de truquer.

Le Barreau français est en grève contre le régime universel qui va renchérir nos cotisations. 

Le candidat lui explique à quel point il a raison !

Tout serait pour le mieux si personne n’avait de mémoire (et je regrette que l’Union qui avait repris cette tribune n’ait pas vérifié ses archives).

En effet, dans une tribune au Figaro du 17 Juillet dernier, A. Robinet s’exprimait textuellement ainsi :

« CE PRETENDU CHAMBOULEMENT NE MODIFIERA PAS FONDAMENTALEMENT LE SYSTEME DE RETRAITE. Un des principaux chantiers de cette réforme est l’harmonisation des régimes de retraites vers un système universel à points. Cette mesure va évidemment dans le bon sens car elle apportera équité et transparence, tout en permettant la mobilité professionnelle. La France était le seul pays au monde à compter autant de régimes spéciaux. 

Reste à tenir face aux conservatismes qui ne manqueront pas de s’élever.

Si la mise en place d’un régime universel est une grande avancée, le système actuel devrait perdurer jusqu’en 2025! S’il est certain que plusieurs années sont nécessaires pour assurer une transition dans les meilleures conditions, ce délai de six années est le symbole d’une nouvelle réforme en demi-teinte..../...Ces trente mois de non-décision témoignent de la volonté du gouvernement de ne pas faire de vagues avant les municipales. Nos concitoyens comprendront donc que ce prétendu chamboulement ne modifiera pas fondamentalement notre système de retraite qu’il est pourtant urgent de rebâtir en profondeur pour assurer sa pérennité.…/…Le gouvernement affiche une absence de volonté politique dans le dossier des retraites…/…La deuxième solution est le recul de l’âge de départ à la retraite à 65 ans qui est plus que jamais nécessaire .../...Cette solution, bien qu’obéissant au seul pragmatisme, a été écartée dès le début par le gouvernement. Il affiche ainsi une absence de volonté politique dans ce dossier crucial pour notre société.C’était pourtant l’occasion de faire preuve de courage pour Emmanuel Macron. Il est encore temps. »

Il est vrai qu’Emmanuel Macron venait de me donner son soutien et d’interdire à notre Maire-candidat de rester dans l’ambiguïté qu’il cultive avec tant de talent.

Après avoir exhorté le gouvernement à augmenter l’âge de la retraite à 65 ans et à supprimer les régimes spéciaux, le candidat-maire se fait applaudir par mes confrères en soutenant l’inverse.

Deviendrait-il un des tenants des « conservatismes » qu’il redoutait il y a six mois ?

Le premier des courages n’est-il pas de ne pas changer de discours en fonction du vent qui souffle et des personnes auxquelles on s’adresse ?


Notre charte éthique et morale !
Notre projet s’appuie sur un pacte de confiance avec les Rémois induisant que chacun des membres, candidats, élus soient guidés par des valeurs d’éthique et de morale communes.
La sécurité, leur échec depuis 20 ans - Nos 15 propositions
Si Reims a rattrapé le retard pris dans les années 2000 en matière d’effectifs de policiers municipaux et de vidéo-protection, ces mesures ne peuvent faire illusion et masquer les insuffisances des choix faits sans ja...
Etre avocat, petit rappel pour ceux voulant comprendre
Un certain nombre de personne me reproche d’oser défendre « le chauffard de Festieux » en me présentant comme un horrible personnage pour lequel il ne faudrait pas voter. 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK