Mobilités

Partagez cette page

1. Résoudre l’enjeu de santé publique causé par l’inaction sur la traversée urbaine de Reims en adoptant une solution évaluée et sécurisée en termes d’efficacité

La question de la traversé urbaine ne peut pas être esquivée dans une des dix villes les plus polluées de France.

Pas de fantaisie pourtant !

Un audit technique doit permettre de dégager des solutions réalistes et économiquement viables.

Ces solutions identifiées s'inscriront dans un débat public qui donnera ensuite lieu à un référendum local.

La décision retenue par les électeurs sera ensuite appliquée le plus rapidement possible.

En attendant, toute la circulation non domestique sera détournée sur le contournement urbain de façon à soulager sans attendre la pollution de la ville.

Les poids lourds de gros tonnage seront interdits dans la ville sauf dérogation exceptionnelle.

2. Favoriser le recours au vélo en accompagnant leur achat

• Mise à disposition de vélos et tricycles électriques et d’une zone de départ pour covoiturage et navettes privées à proximité des grands parkings.

• Promouvoir les sites spécialisés dans l’autopartage.

• Éduquer cyclistes et automobilistes à la cohabitation routière dès l’école

• Mener des campagnes de communication et de sensibilisation sur le partage de la route.

• Ne pas tolérer des chauffeurs professionnels qu’ils puissent mettre en danger les deux roues

• Imposer aux utilisateurs de livreurs cyclistes de les former et sanctionner financièrement les employeurs en cas de comportement anormal.

• Séparer au maximum piétons/deux roues sans moteur des automobiles et motos. Différencier les voies vélos par l’utilisation de bitumes différents, la mise en place de logos très visibles.

• Quand c’est possible, une bande cyclable doit, comme à Lyon par exemple (ou entre Bezannes et Reims) être protégée de la route et du trottoir, ce qui la transforme en véritable piste cyclable (création d’autoroutes à vélo).

• Donner au maximum la priorité aux cyclistes.

• Créer des stationnements pour les vélos, protégés et sécurisés (petits parkings couverts pour protéger contre la pluie, équipés de petites caméras de surveillance permettant d’éviter les vols et les dégradations), interphone automatique en cas de problème pour enregistrer la plainte et figer la dernière période d’enregistrement vidéo.

• Subventionner l’acquisition (ou aider au prêt) de deux roues

• Création de voies qui permettent de traverser la ville sans qu’un cycliste soit exposé à un véhicule lourd. Nous validons les propositions de l’association véloxygène qui propose 4 lignes expresses qui desservent :

o Bezannes et Croix Rouge par l’av. Général Eisenhower et le bd. Wilson  Châtillons via le bd. Wilson

o Cormontreuil via Châtillons

o Farman par les bd. Henry Vasnier et Henri Farman

o Port Colbert par les av. Brébant et bd Noirot

o La Neuvillette et Orgeval par les rues E.Zola et de Neufchâtel

o Murigny via Châtillons

o Pont de Witry par l’av. Jean Jaurès

o St Brice-Courcelles par la rue P. Maître

o Tinqueux par le Pont de Vesle puis vers la N31

o Wilson par l’av. Marchandeau, les bd. Wilson et Barthou

3. Mieux desservir l'hôpital Debré et la clinique Courlancy

Nous proposons de transformer le tram en une ligne unique en augmentant le cadencement et que ce dernier desserve la clinique et l'hôpital (deux terminus actuels de la ligne A-B). 

Cela suppose de construire quelques centaines de mètres de ligne qui permettront de porter cet investissement au niveau d'efficience qui doit être le sien.

4. Accompagner les rémoises et les rémois à utiliser les transports collectifs

Nous restaurerons les aides financières au transport public diminuées depuis 2015, en prenant en compte la dimension famille. Nous ciblerons en priorité ceux qui ont des problèmes financiers ayant déposé un dossier de surendettement mais aussi les personnes âgées, les demandeurs d’emplois et les jeunes.

Nous travaillerons notamment sur la qualité de service, l'élargissement des horaires, le développement de l’arrêt sur demande et des navettes sur demande et l'intermodalité.

Nous abandonnerons, sans attendre 10 ans, nos bus au fuel, polluants et bruyants et réfléchirons aux alternatives (trolley (bus électrique), bus au gaz ou à l’hydrogène)

Le bus doit ressembler au tram en confort, en agrément et en régularité. Bus à haut niveau de service (pas de feux rouges), voies réellement privative.

Les zones commerciales doivent être autorisées et incitées à mettre en place des navettes non polluantes qui devront pouvoir bénéficier des couloirs de bus.

Expérimenter le concept des Navettes 6 places que l’on peut appeler par smartphone comme cela se fait à Strasbourg.

Inciter à prendre les transports en commun avec un jour sans voiture et transport gratuit

Ticket voiture : Pour un véhicule qui se gare en périphérie et emprunte ensuite bus ou tram, création d’un ticket unique « voiture » qui intègre le prix du parking d’entrée de ville et des déplacements de l’ensemble des passagers pour la journée.

Gratuité des transports sur le temps scolaire pour les élèves des classes élémentaires et de maternelles, ainsi que leurs enseignants et accompagnateurs lors de sortie scolaire

5. Créer un ticket voiture unique

Nous proposons la création d'un ticket unique permettant ainsi pour l’ensemble des passagers d’une voiture de régler son parking en entrée de ville et les transports en commun. Ce ticket sera papier et dématérialisé.

6. Accueillir le Handicap

Nous avons été rejoints par Gérard TOMAT qui portera à nos côtés les multiples défis liés au handicap.

Rendre accessible la commune aux personnes en situation de handicap nous apparaît en effet essentiel :

  1. Nous associerons les personnes en situation de handicap à l'élaboration des travaux d’aménagement.
  2. Nous rendrons accessible le centre-ville avec de petits investissements (rampes, amplificateurs de voix).

Nous mettrons en place un réseau de "testeurs de l'accessibilité" composé de personnes en situation de handicap pour adapter la commune aux besoins de tous. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK