Sécurité

Partagez cette page

1. Faire du "maire de quartier" l'élu référent de proximité

Cela permettra d'apporter une réponse adaptée à chaque territoire. Cet adjoint au maire qui réside et/ou travaille sur place connaît son quartier avec ses spécificités et ses difficultés. Il sera l'animateur des acteurs locaux de prévention, d'accompagnement de sécurité.

2. Remettre des gardiens habitant dans les immeubles

Ils auront notamment pour missions d'assurer la tranquillité et de lutter contre les incivilités.

3. Mettre en place des effectifs de police municipale dans toute la ville au contact avec la population

Nous leurs affecterons des missions axées sur le contact avec la population, la sécurité et la tranquillité publique. L'augmentation des effectifs sera envisagée au regard d'une évaluation des besoins et après consultation du Conseil de la sécurité des rémois.

4. Sécuriser les transports publics

Nous mettrons en place, notamment en soirée et durant la nuit, des policiers municipaux et/ou en faisant évoluer les missions et l'assermentation des contrôleurs.

5. Remettre sur le terrain des médiateurs sociaux

Nous aurons une exigence de résultats en terme de prévention de la délinquance. La paix sociale ne s’achète pas, elle se construit avec des professionnels formés et évalués sur la base d’objectifs qualitatifs. 

6. Créer une maison municipale des victimes

Ce lieu physique unique sera destiné à recevoir et proposer un accueil aux victimes de toutes les infractions (y compris le harcèlement scolaire, la cyber délinquance, l’insécurité dans l’immeuble ou le quartier, les violences intrafamiliales…) pour leur proposer une écoute bienveillante, un accompagnement social et psychologique et les orienter dans le circuit policier et de protection (foyers). Cette maison sera en lien avec les services de police (municipale et nationale) et le parquet.

Elle sera doublée d’un accueil virtuel pour ceux qui ne pourraient ou ne souhaiteraient pas se déplacer.

Un lien avec l’Ordre des avocats sera mis en place pour organiser une information juridique des victimes.

7. Déployer, après discussions avec l'Etat, la police de sécurité du quotidien

Alors que le sentiment d'insécurité des français augmente et que les policiers et les gendarmes expriment une certaine lassitude, le Gouvernement a créé la police de sécurité du quotidien. Nous souhaitons qu'elle soit déployée à Reims dès 2021. Nous mènerons une discussion avec le Gouvernement dès notre élection.

8. Développer les démarches en ligne lorsque cela relève de la police administrative

9. Réinvestir les activités de la nuit en responsabilisant l'ensemble des acteurs et mettre en place des veilleurs de nuit

Ces derniers interviendront auprès des jeunes dans les lieux festifs pour concilier vie nocturne et tranquillité publique. Un élu aura une délégation incluant explicitement la vie nocturne.

10. Créer un "Conseil de la sécurité des rémois"

Nous y associerons enfin les citoyens et les associations pour l’écoute et l’engagement de tous sur la sécurité. Il organisera un dialogue dans tous les quartiers sur les questions de sécurité.

11. Moderniser l'éclairage public

Nous souhaitons que l'éclairage public s'intensifie au passage des piétons permettant d'éviter qu'ils se retrouvent dans des zones sombres.De façon générale, la qualité des équipements urbains, leur maintien en bon fonctionnement et la propreté doivent être considérés comme de vrais facteurs de sécurisation.

12. Assurer la culture de la cybersécurité ; former les citoyens et les agents municipaux aux risques des cyberattaques

13. Se battre pour une politique de tolérance zéro et de réparation en matière d'incivilités

Nous souhaitons améliorer la réactivité des pouvoirs publics et en développant réellement les travaux d'intérêt général en lien avec la justice.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK