Un Plan vert pour un Grand Reims durable

Partagez cette page

1. Notre méthode

Préparer l’avenir de nos enfants et des générations qui les suivront en les associant à l'élaboration des transitions de notre territoire

Ne pas être punitif mais inciter à de meilleurs usages

Accompagner les rémois dans les "maisons Reims services" pour obtenir les aides prévues pour la transition écologique

2. Augmenter le recours au vélo et à la marche

Par tous les moyens : sécurisation des voies, subventions à l’achat, accompagnement des associations de cyclistes pour la mise en place d’ateliers solidaires, incitation à l’installation de professionnels en dehors des zones commerciales...

Création de parcours pédestre, incitations à la promenade par le fléchage de voies touristiques, végétalisation et fleurissement de ces voies, encouragement à tous les secteurs de la ville à mettre en évidence les beaux parcours.

3. Remplacer à marche forcée les bus actuels par des bus non polluants

Nous abandonnerons, sans attendre 10 ans, nos bus au fuel, polluants et bruyants et réfléchirons aux alternatives (trolley (bus électrique), bus au gaz ou à l’hydrogène)

Le bus doit ressembler au tram en confort, en agrément et en régularité. Bus à haut niveau de service (pas de feux rouges), voies réellement privative.

4. Réduire l’impact écologique de notre ville

Nous nous donnerons l’objectif au Grand Reims de réduire sa consommation carbone de 50% d’ici 2040.

Nous souhaitons l’émergence de quartiers plus respectueux de l’environnement et disposant d’espaces verts d’ornement et d’usage de qualité.

Nous créerons un « plan lumière » tourné vers l’embellissement. L’éclairage public représente en moyenne 20 % de la facture d’énergie d’une ville. Pour les villes comme Reims où la majorité du parc d’éclairage n’a pas été modifiée, des économies d’énergie pouvant aller jusqu’à 70 % peuvent être réalisées grâce aux LED et à la télégestion. Diminuer la consommation brute d’un luminaire, la LED permet un éclairage sur commande, sur détection de mouvement ou prenant en compte les flux de circulation.  

Nous proposons des objectifs aux commerçants de notre ville et aux entrerpises : réduire la vente et la distribution de petites bouteilles en plastique dans les espaces publics de la ville et atteindre l’objectif de 0 sac plastique dans les commerces.

Nous nous fixerons l'objectif de 90 % de déchets recyclés ou mis en compostage. En ce sens, nous proposerons la mise en place de trois poubelles (compostage — recyclable — autres déchets). Chaque foyer recevrait une facture détaillée et pourrait la réduire en utilisant moins la poubelle « autres déchets » pour favoriser recyclage et compostage.

Nous soutiendrons l'émergence du photovoltaïque sur les bâtiments publics et privés.


5. Remettre la nature en ville

Nous parviendrons à une cinquantaine d’hectares de toitures végétalisées dont une partie non négligeable réservée à l’agriculture urbaine en lien avec la Chambre d’agriculture de la Marne et les Jeunes Agriculteurs.

En lien avec les conseils de quartier, nous développerons des jardins de ville au sein de l’ensemble des espaces publics, afin de favoriser la biodiversité et la qualité de vie des habitants.

En lien avec des spécialistes, nous mettrons en place un projet de diversité végétales pour absorber un maximum de Co2.

Nous poursuivrons le développement des jardins collectifs animés par des organisations de jeunesse et d’éducation populaire volontaires.

Nous privilégierons les arbres et les espaces verts sur les nouvelles constructions; aucun programme immobilier sans espace vert ouvert.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK